Je suis né dans nos belles Laurentides, plus précisément à Prévost en 1953. Dans mon enfance, lorsque j’étais en 4e année à notre école du village, mon institutrice prédisait déjà qu’un jour j’écrirais des bouquins, ce qui me fit bien rire à l’époque. En réalité, j’ai plutôt fait des études en géographie, puis j’ai parcouru l’Europe pendant un an, à l’aventure avec mon sac à dos, à la fin des années ’70.

De retour au Québec, j’ai travaillé dans l’atelier familial où nous fabriquions des canots en bois. Nos efforts nous ont permis de mettre sur le marché les canots en bois les plus réputés du Canada. Par la suite, j’ai été copropriétaire de ce commerce pendant plusieurs années. Avant de me retirer, je suis revenu à mon rêve d’enfance, soit celui d’écrire mon premier roman : La ville oubliée. Il fut inspiré par l’histoire familiale tout à fait exceptionnelle que vécurent mes grands-parents.

Cette première œuvre m’a alors permis de constater à quel point composer un roman historique me passionnait et que je pouvais profiter pleinement du plaisir que j’y trouvais. Maintenant retraité, je me consacre désormais à l’écriture. Un second roman historique, La terre de William Bates a vu le jour depuis et il suscite également beaucoup d’intérêt. Un troisième roman est actuellement en cours de réalisation et d’autres suivront certainement. Au plaisir de vous rejoindre au fil des pages…