Retraitée de l’enseignement depuis six ans, et ayant entamé des études universitaires à l’âge de 45 ans, Dolores Leduc est détentrice d’un brevet d’enseignement en formation professionnelle à l’UQÀM, et a enseigné la coiffure pendant quinze ans. Après avoir été coiffeuse de quartier, elle souhaitait redonner les lettres de noblesse à ce métier. Malgré sa faible confiance et son peu d’éducation, elle s’est retroussée les manches pour suivre les cours qu’il lui manquait en vue de s’inscrire à l’université. Sa grande détermination lui a fait gravir les échelons un à un, et c’est devenu un véritable défi de vie.

C’est suite à ses cours universitaires qu’elle a eu le goût de l’écriture. Une fois à la retraite, bien installée dans ses belles Laurentides, elle écrit son premier roman avec l’encre de son âme. Elle y fait évoluer ses personnages en suivant un plan de base, sans toutefois s’y conformer de façon trop rigoureuse. Cependant, tout au long de son projet d’écriture, elle gardait scrupuleusement en tête les idées principales qu’elle voulait développer.

Son roman se veut une inspiration allégorique. Le récit est d’ordre historique et met en relief des épisodes temporels, reflets du passé. Il revêt également un caractère psychologique, puisqu’il révèle les émotions et sentiments des personnages au rythme de divers aspects : drame, action et suspense.
Dernière parution: La femme à travers les générations